Le poète dans son œuvre. Ovide dans les images des Fasti et des Tristia aux xve et xvie siècles


La revista Anabases ha publicado la reciente investigación de Fátima Díez Platas y Patricia Meilán Jácome sobre "El poeta en su obra. Ovidio en las imágenes de Fasti y Tristia en los siglos XV y XVI":

Fátima Díez Platas, Patricia Meilán Jácome. 2019. Le poète dans son œuvre. Ovide dans les images des Fasti et des Tristia aux xve et xvie siècles. Anabases. Traditions et Réceptions de l’Antiquité, 29: 255-267. Université Toulouse Jean Jaurès.

ISSN 2256-9421

DOI : 10.4000/anabases.9182

RÉSUMÉ:

La poésie ovidienne est souvent une poésie à la première personne : elle nomme l’auteur et le montre impliqué dans le poème, comme on peut le remarquer au début et à la fin des Métamorphoses et, d’une manière plus évidente, dans les oeuvres de l’exil, par le biais du dialogue qu’Ovide instaure avec son livre et avec ses correspondants lointains. D’une manière un peu différente, l’implication du poète est visible également dans la composition des Fastes, oeuvre où le poète reçoit des Muses l’art de composer. En examinant les illustrations qui accompagnent les textes, à savoir les enluminures des manuscrits et les xylographies des éditions vénitiennes de la première moitié du xvie siècle, nous avons remarqué que la présence de l’auteur s’étend hors des limites du texte et devient une réalité visible, une sorte d’exercice métapoétique, développé grâce à la représentation du poète dans les images qui accompagnent les textes. Dans cette contribution, nous aimerions donc examiner la représentation figurée d’Ovide comme poète dans les manuscrits et les éditions illustrées que nous ont transmis certaines oeuvres, notamment les Fastes et les Tristes, dans le but de montrer des relations que l’image du poète entretient avec les mécanismes de représentation et d’illustration de ses oeuvres.

#artículocientífico #publicacióncientífica #BibliotecaDixitalOvidiana #Ovidio